Chants de la déesse de Michel Cazenave

"Car il n’est de poème
Plus gonflé de promesse
Que tes yeux éblouis
de la nuit du désir

… jusqu’au point mystérieux
De ce gouffre du ciel
Où se dit Paradis
De l’haleine perdue"

Paru le 1er mai 2005

Éditeur : Le nouvel Athanor

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Charles Cros

Tsigane

Le matin, je m’éveille aux grelots du départ,
En route ! Un vent nouveau baigne ma chevelure,
Et je vais, fier de n’être attendu nulle part.

Charles Cros, 1842-1888, « Tsigane », Le coffret de santal, 1879.