Charles Péguy dans nos lignes

Auteur : Charles Pennequin

<i>Charles Péguy dans nos lignes</i>

4 textes de fiction poétique sur Charles Péguy écrivain né en 1873, et mort au front en 1914 au début de la guerre. Charles Pennequin s’appuie sur les écrits de Péguy et sa biographie pour lui rendre hommage, les deux auteurs étant de la même région.

"La diplomatie a tué la poésie. La diplomatie des écrivains, des journalistes. La diplomatie des hommes politiques. La diplomatie télé. Les médias. Le fascisme bon teint a tué ceux que s’aventuraient tête nue dans le grand champ de bataille contemporain. On ne peut plus s’avancer tête nue dans le monde contemporain, surtout si on se réfère à des poètes tels que Charles Peguy."

Paru le 1er septembre 2014

Éditeur : Atelier de l’agneau

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.