Cheyne

En toute indépendance

Depuis 1980, Cheyne éditeur publie de la littérature contemporaine avec le double souci de faire connaître de nouveaux écrivains et poètes, et d’accompagner l’oeuvre de ceux qu’il a découverts. Vitalité et fidélité qu’a révélées, au fil ans, la création de six collections, toutes témoins de l’exigence de la maison et de son ouverture aux préoccupations de notre temps.
Dans le panorama de l’édition française, Cheyne fait entendre, à travers des oeuvres maintenant reconnues, une tonalité poétique singulière, où l’expression d’une expérience intérieure rejoint volontiers le questionnement.
Une diffusion indépendante auprès de libraires fidèles, un partenariat régulier avec les bibliothèques et de nombreuses lectures publiques, montrent la volonté de Cheyne d’aller sans cesse, et librement, à la rencontre des lecteurs.

Edition de poésie

Poésie contemporaine

Collection de poésie étrangère

Editions sonores

Collection de poésie pour la jeunesse

Livres d’artistes

Revue de poésie

Type de livres :
broché, illustré avec gravures

Mode de diffusion, de distribution
Nous-mêmes, livres vendus en librairies

Année de création : 1980

Nombre de parutions par an : 12

Tirage moyen : 1000

Auteurs phares  : Jean-Pierre Siméon, Jean-Marie Barnaud, Pascal Riou

Accepte de recevoir des manuscrits : que les bons !!

Editeur  : Jean-François Manier
Tél : 04 71 59 76 46
email : cheyne-editeur@wanadoo.fr

Contact

Au bois de Chaumette

07320

Devesset

Alors Carcasse de Mariette Navarro

1er mars 2011

Alors Carcasse de Mariette Navarro

Mais qui est donc Carcasse, personnage aussi fragile qu’obstiné, qui se tient debout sur un seuil, dont on ne sait rien sauf qu’il voudrait le franchir et qu’il ne sait ni pourquoi ni comment le faire ?

Frère d'Isabelle Damotte

1er janvier 2011

Frère d’Isabelle Damotte

Images d’Estelle Aguelon
Qui a suspendu des morceaux de ciel si bas ?
"Est-ce dedans ou dehors
la caresse confiante
de l’été
Est-ce dedans ou dehors
ta joue et la mienne
appuyées
contre le ventre
arrondi
Je répète ton prénom
Léopold…"

<i>Une neige et des baisers exacts</i>

1er novembre 2010

Une neige et des baisers exacts

"Fais-moi encore une fois sentir
l’odeur d’herbe fraîchement coupée
de ton départ -"
Lysiane Rakotoson

Où va se terrer la lumière de Marie-Laure Zoss

1er septembre 2010

Où va se terrer la lumière de Marie-Laure Zoss

"tout juste le temps de voir devant nous, dans le champ des visages éteints, un mélange d’ombres, aux hampes sèches des tournesols, une mince toile de lumière, le matin l’abaisse sur les galettes calcinées, tout regard au même instant rabattu dans l’herbe longue des talus, et notre voix - tant d’autres dévalent dans le broiement des roues - comment l’entendre encore un peu, quand on la pressent bientôt tranchée vive au ras de l’étendue (…)

Les corvéables les répondants

1er septembre 2010

Les corvéables les répondants

"Les myosotis ont fleuri. Tes mains trempées de lait dérouillent ma langue tétanisée.
Passant outre la matérialité des résistances, je cherche le dehors de l’air.
(Parking)".

L'Affliction des copyrettes de Nenno Wigman

1er septembre 2010

L’Affliction des copyrettes de Nenno Wigman

Traduit du néerlandais par Pierre Gallissaires et Jan H. Mysjkin
"Tout fleurit à mort. Dans le plus grand silence d’un poème.
Assez donc, assez. Mon crayon s’émousse
et toi, mon père, tu reposes maintenant dans les airs.
Comment faire un jour revivre ton regard ?
Et pourquoi le monde est-il si vaste,
alors que tes cendres tiennent presque dans ma paume ?
Nulle science n’apporte ici une réponse.
Si j’en avais le coeur, j’examinerais la chose
comme un alpiniste vide sa boîte de conserve." (…)

Comme un morceau de nuit, découpé dans son étoffe

1er septembre 2010

Comme un morceau de nuit, découpé dans son étoffe

Le corps amoureux sur sa couche
Et si tout était d’un seul coup
englouti dans la dévoration calme
de ce bout du monde, et que plus
jamais je n’avais besoin de partir,
comme lorsqu’on sort d’une ville
et qu’on atteint les premières forêts.
Comme dans cet espace pareil à une
maison, où quelque chose pourrait
se passer peut-être bien, s’entrou-
vrir, s’éclairer

Orab serrata retinae de Valerio Magrelli

1er juin 2010

Orab serrata retinae de Valerio Magrelli

Traduit de l’italien et préfacé par Jean-Yves Masson
"Admirable est la vie des choses.
Rien ne filtre de leurs gestes
impassibles, prévus et choisis
comme une idée unique et constante.
Ce sont des prêtres rêveurs
qui occupent cette salle
pour un chapitre mystérieux."

Iro mo ka mo, la coeleur et le parfum d'Ito Naga

1er juin 2010

Iro mo ka mo, la coeleur et le parfum d’Ito Naga

"Contrairement à ce qu’on serait tenté de croire, il ne s’agit pas ici d’un rapport ethnographique sur le Japon, sa culture, ses moeurs, ses coutumes, mais d’un regard tendre, patient et souvent amusé, ouvert à la poésie de l’infime et du subtil dont les Japonais font leur quotidien.
L’enchantement que fait partager Ito Naga, l’auteur de "Je sais", ne procède nullement de la démonstration : il naît de l’observation simple, de l’attention gourmande à la surprise de l’instant, dessin d’un geste, forme d’une (…)

Poème
de l’instant

Emmanuel Moses

Il était une demi-fois

Donnez-moi un mot
J’en ferai deux, j’en ferai trois
Et puis cent, et puis mille
Et quand je ne pourrai plus compter
Je repartirai en arrière
Jusqu’au tout premier
Qui sera le dernier.

Il était une demi-fois, Emmanuel Moses, illustré par Maurice Miette, Éditions Lanskine, 2019, p.32.