Ciel sans passeport

Fereydoun Faryad

Exil amer.
Aucune lettre, nulle visite.
Sauf un moineau
Qui s’est posé sur la fenêtre
Avec en son bec
Un vers de Sappho.

Fereydoun Faryad, Traduction de Jacques Lacarrière, Revue Caravanes 7, Éditions Phébus, 2001.

Poème
de l’instant

La chute libre du jour

Mornas

depuis l’aube
dans les restes du château
l’hymne du mistral
à la gloire du temps
abrupt rappel à l’ordre
le miroir des falaises
où se reflète
la chute libre du jour
en fin d’après-midi

Stéphane Juranics, La chute libre du jour, La Passe du vent, 2016.