Circa

Contact

Table des neiges

1er septembre 2014

Table des neiges

Illustrations
Serge Kantorowicz
Chaque heure a sa forme
Je ne suis plus l’étourdi de l’antique aurore
Pluie de plumes jamais ne découvre les épaules
de l’ange

Rats

1er janvier 2013

Rats

Toujours on trouve des incestes collés sous les toiles cirées à motifs de pivoines des cuisines de province, des crimes crapuleux commis à l’heure bleue pour un lopin de topinambours ou trois arpents de grenache, aussi de solides maléfices jetés d’un clan l’autre et qui s’accrochent au bois noueux des tables telles chevêches clouées aux portes des granges.

Mon enfant de sept lieues

1er janvier 2013

Mon enfant de sept lieues

Mon enfant a un sourire énigmatique.
Depuis qu’il m’est venu dans cette joie imprononçable
et mammifère
il semble dire lorsque je le regarde
Déchiffre-moi ma mère ou je te dévore.
Je pose mes yeux sur lui sans hâte
mais à l’intérieur de ma tête défilent à une vitesse folle
toutes les images de lui.

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.