Circa

Contact

Table des neiges

1er septembre 2014

Table des neiges

Illustrations
Serge Kantorowicz
Chaque heure a sa forme
Je ne suis plus l’étourdi de l’antique aurore
Pluie de plumes jamais ne découvre les épaules
de l’ange

Rats

1er janvier 2013

Rats

Toujours on trouve des incestes collés sous les toiles cirées à motifs de pivoines des cuisines de province, des crimes crapuleux commis à l’heure bleue pour un lopin de topinambours ou trois arpents de grenache, aussi de solides maléfices jetés d’un clan l’autre et qui s’accrochent au bois noueux des tables telles chevêches clouées aux portes des granges.

Mon enfant de sept lieues

1er janvier 2013

Mon enfant de sept lieues

Mon enfant a un sourire énigmatique.
Depuis qu’il m’est venu dans cette joie imprononçable
et mammifère
il semble dire lorsque je le regarde
Déchiffre-moi ma mère ou je te dévore.
Je pose mes yeux sur lui sans hâte
mais à l’intérieur de ma tête défilent à une vitesse folle
toutes les images de lui.

Poème
de l’instant

Ludovic Janvier

Bientôt le soleil

« Je ne cherche pas l’essor, l’oubli, la grâce, je sais qu’ils me sont impossibles. Et d’ailleurs je ne le voudrais pas. L’ange me fait peur. Non, je cherche la présence et le poids, ou plus exactement la présence me cherche, le poids me trouve, le poids sur moi de la lumière comme un mur, la présence à plein regard de la mer qui fait masse ou du feuillage hanté par le ciel. De sorte que les jours de timidité, ou de trop fort vouloir, je reste pris dans la glu du moment, prisonnier du trop plein jusqu’à la nausée. Les jours de décision, j’allais dire de légèreté mais ne te vante pas, je vois sortir de moi une réponse, plus ou moins claire, plus ou moins simple, plus ou moins forte. Content ? Non, jamais content. Mais, quand même, content. »

Ludovic Janvier, Bientôt le soleil, Flohic Éditions, 1998.