Climats, épopée

Laurent Grisel

Climats, épopée

Tous les enjeux de l’épopée comme « matière première des peuples » sont présents dans les luttes actuelles, à l’aube des bouleversements climatiques. Le langage, la poésie ont certainement un rôle à y jouer. Tout comme la musique, mise à l’honneur dans cette deuxième édition de Climats que prolonge une lecture de l’auteur accompagnée par Fred Wall°ich et Philippe Saliceti : de quoi faire revenir le poème aux accords qui l’ont porté ces dernières années dans un nombre important de rencontres et de performances, rendant hommage à la part collective des échanges.
Car dans Climats, les forces à l’œuvre sont plurielles : les lois de la physique et la chimie des atmosphères sont les magies de notre temps ; les scientifiques nos sages ; les victimes de Katrina le chœur des sacrifiés d’hier ; les peuples en résistance contre les puissants les héros anonymes nous montrant la voie, pendant que les planètes voisines, aux noms de dieux romains oubliés, nous offrent un aperçu de notre avenir si nous ne faisons rien pour remédier au pire. Mais d’autres horizons s’offrent à nous. Qui sait ? L’utopie même est permise. Bien sûr que c’est possible, nous rappelle l’épopée. L’air est la lumière. Et le monde est sensible.

Hymne insurrectionnel, de ceux qui précèdent l’action et l’accompagnent.
Claude VERCEY, revue Décharge

Nous sommes pris dans un flux où l’histoire et l’épopée se mêlent pour donner à entendre un chant singulier.
Sylvie DURBEC, Cahiers critiques de poésie

Paru le 13 mai 2021

Éditeur : Publie.net

Poème
de l’instant

Moi moi moi et les petits oiseaux

Aujourd’hui j’ai tant marché
qu’en rentrant épuisé
je n’ai pas eu besoin de choisir
entre mon reflet sur la vitre de la fenêtre
et le paysage simple de la nuit

Alexandre Gouttard, Moi moi moi et les petits oiseaux, Éditions de la Crypte, 2020.