Colophon

Contact

Lettres à un homme noir qui dort

1er juillet 2016

Lettres à un homme noir qui dort

« On n’ose pas toujours écrire à quelqu’un qu’on aime. Pourtant on voudrait lui dire
quelque chose d’important, mais non, on ne donne pas la lettre, pour ne pas le froisser.
On ne sait jamais : il est peut-être en papier, lui aussi. »

Lettres à un homme noir qui dort

1er mai 2007

Lettres à un homme noir qui dort

"La nuit s’est assise.
Dans son dos il fait jour.
Entre cet homme noir et moi
Un monde nous sépare."

Poème
de l’instant

Rivages oubliés

Nous sommes devenus des noms innombrables
Immigrants ensemble
Les vêtements de la parole sont à présent secs
Et pour les sanglots
Le voyage Accroche des pinces à linge
Là-haut
Sur les cordes du vent.

Gebran Saad, Rivages oubliés, traduit de l’arabe (Syrie) par Antoine Jockey, Éditions LansKine, 2019.