Comme un échiquier fermé de Marko Bela

poème straduits du hongrois par L. Gaspar et S. Clair, choix établi par J. Lackfi. Poète d’expression hongroise de Transylvanie (Roumanie) né en 1951, une grande figure de la poésie contemporaine. Rédacteur en chef de la revue "Lato", depuis la chute du Mur il participe également à la vie politique de son pays.

Paru le 1er novembre 2001

Éditeur : Ibolya Virag

Genre de la parution : Version bilingue

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.