Comme un qui s’est perdu dans la forêt profonde

Étienne Jodelle

Comme un qui s'est perdu dans la forêt profonde

Édition d’Agnès Rees. Préface de Florence Delay.

Il y a quelque chose du poète maudit chez Étienne Jodelle né en 1532 et mort à quarante-et-un ans dans la misère, solitaire et tombé en disgrâce. Membre de la Pleïade auprès de Ronsard, Du Bellay et Remy Belleau, il est surtout connu pour être l’initiateur du théâtre classique inspiré de l’Antiquité écrit en alexandrins, en cela novateur audacieux et visionnaire. Mais paradoxalement le meilleur de son œuvre est sans aucun doute constitué de ces sonnets, la plupart extraits des Amours et Contr’amours, qui ne parurent qu’après sa mort. Ces quelques dizaines de poèmes sont d’une écriture limpide, aisée, mélodieuse, pleine d’une acuité et d’une vivacité qui lui permettent de transcender les stéréotypes du genre.

Paru le 5 janvier 2023

Éditeur : Gallimard

Poème
de l’instant

Krzysztof-Kamil Baczyński

Érotique

Dédicace :

Un jour – pour qui languit : un siècle.
Un geste – et c’est le défilé des ouragans.
Un pas – ce que tu es, tout juste.
À chaque heure – un esprit dans la cendre guettant.

2 février 1942

Krzysztof Kamil Baczynski, « Érotique », Traduction de Roger Legras, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.