Comme une promesse abandonnée

Auteur : Mireille Fargier-Caruso

Comme une promesse abandonnée

Le regard incrédule d’un enfant. Une photo sur le journal. La pauvreté au coin d’une rue. La fatigue des seins de femmes. Un étranger qu’on ne peut accueillir. Ce retour à la haine et à la peur de l’autre… À lire les poèmes de Mireille Fargier Caruso, on est soudain pris par une interrogation sur le sens de nos vies. Que sont devenues les promesses d’un monde meilleur, forgées à l’âge où nous pensions trouver la plage sous les pavés ? Qu’avons-nous fait du monde qui nous a été donné ? Quel héritage laisserons-nous aux générations à venir ? Dans un tremblement permanent du sens, et quelquefois des sens, Comme une promesse abandonnée questionne « cet essai fêlé de vivre » qui nous habite. Et nous rappelle, comme le disait Guillevic, qu’on « ne possède rien, jamais, qu’un peu de temps. »

le cœur cogne aux lèvres
poing dressé

de la colère
une pierre lancée contre un mur

vomir toute la souffrance
un jour il faudra bien

pour pouvoir dire ensemble
la vie est à nous

Paru le 2 mai 2019

Éditeur : Editions Bruno Doucey

Poème
de l’instant

Stéphane Crémer

La Terre

Au sortir d’un rêve à Brasilia j’ai empoigné
la terre, déjà si âcre à mes mains
que leurs paumes m’ont paru des papilles
d’où montait un goût avec son parfum.

Quelqu’un est mort bien loin ce matin
et j’ai pensé, en me baissant jusque là
pour l’emporter à mon tour, que je saurais
l’y ensevelir à ma manière en secret.

Ainsi – car n’allons pas priver la poésie
de sa logique : ni car ni ainsi ne sont proscrits
du poème, ni aucuns mots, pourvu qu’ils s’unissent
en pensée par-delà les marges noires du faire-part ! – ,

ainsi je garde près de moi, dans des flacons
comme une épice sur l’étagère de ma cuisine,
ce pigment rouge du Brésil dont je sais qu’un jour,
empesé à l’amidon de mon choix, un beau jour

nous partagerons la délicieuse peinture mitonnée
qui montrera, aussi bien qu’une Joconde enfin
pour de bon éclipsée de son cadre, ce qu’il reste
de cette disparition : un paysage, et son horizon !

Stéphane Crémer, compost, Éditions isabelle sauvage, 2013.