Comment tu vas le monde ? de Claude Burneau

Comment tu vas le monde ? de Claude Burneau

Mon père disait souvent

Les flics sont toujours

du côté des patrons

Y’a pas de justice

Mon père disait souvent

Celui qui gagne

En un jour

Ce que je gagne

En un an

Est-il 365 fois

moins bête que moi ?

(mon père utilisait un autre mot que bête)

Y’a pas de justice

Mon père disait souvent

Si l’usine ferme un jour

J’en connais un

Qui pointera pas à Pôle Emploi

Y’a pas de justice….

Paru le 1er mars 2015

Éditeur : Gros Textes

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Lettre à Louise Colet

22 août 1853,

Toi, je t’aime comme je n’ai jamais aimé et comme je n’aimerai pas. Tu es et resteras seule, et sans comparaison avec nulle autre. C’est quelque chose de mélangé et de profond, quelque chose qui me tient par tous les bouts, qui flatte tous mes appétits et caresse toutes mes vanités.

Gustave Flaubert, 1821-1880, Lettre à Louise Colet.