Comprendre la vie

Auteur : Charles Pennequin

<i>Comprendre la vie</i>

« Tous les matins je me lève je suis mort de rire », cette phrase, on la trouve à la page 22 du livre de Charles Pennequin et elle en donne bien la tonalité. Quant à cette autre : « tout amour vrai est un coup foireux porté à soi-même » elle en indique sinon le sujet principal, au moins une préoccupation récurrente car s’il s’agit de « comprendre la vie » l’amour est une question centrale… Ainsi entre rire grinçant, tragique et comique à la fois, et interrogations qui cachent soigneusement leur gravité derrière une véhémence grotesque sans pitié, Charles Pennequin se livre à un massacre en règle de toutes les croyances, les habitudes, les illusions qui nous aident à vivre. Il le fait à sa manière inimitable, maîtrisée comme jamais, qui mêle une connaissance parfaite, intime presque, des tournures les plus populaires, des références d’une trivialité réjouissante, une sensibilité exacerbée, et un talent de la scansion qui fait quasiment entendre la voix de l’auteur.

Paru le 1er mars 2010

Éditeur : POL

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Louis-Philippe Dalembert

Cantique du balbutiement

j’erre dans paris vide
de nos rires de notre frénésie
absent de notre absence
le soleil de printemps
rayonne inutile
déchu de nos flâneries
des baisers des amants
et de leurs mains complices
le long du canal saint-martin

Louis-Philippe Dalembert, Cantique du balbutiement, Éditions Bruno Doucey, 2020.