Concert

Rûmî

1er septembre 2021

Rûmî

Lecture musicale des poèmes du Poète Soufi du XIIIème siècle RÛMÎ, avec violoncelle et chant, courte partie dansée et moments par cœur.
Ce spectacle peut être programmé tout au long de l’année (en médiathèques, en salles petites et grandes, en extérieur…)

Rûmî

1er septembre 2021

Rûmî

Lecture musicale des poèmes du Poète Soufi du XIIIème siècle RÛMÎ, avec violoncelle et chant, courte partie dansée et moments par cœur.
Teaser de l’événement : www.youtube.com/watch ?v=gLdyYqjKldw
Ce spectacle peut être programmé tout au long de l’année (en médiathèques, en salles petites et grandes, en extérieur…)

Désirs-Rade

24 avril 2021

Désirs-Rade

Exposition de Photo-Poésie sur le thème des "Désirs", en extérieur le long de la Ria de Daoulas, dans une échancrure de la Rade de Brest. Cette action associe poètes et photographes, professionnels ou amateurs invités. L’inauguration devrait être l’occasion d’un apéritif-concert avec rencontre-dédicaces des auteurs/photographes exposés, selon les conditions sanitaires. Pour la 5e année consécutive, cette exposition résonne avec le travail de la commune (labellisée Village en Poésie) et de l’Abbaye de (…)

Désirées

6 avril 2021

Désirées

Pour finir le week-end sur une variation musicale sur le désir, Nen, le guitariste Guillaume Rémusat et des danseurs du collectif Rue Vivante vous invitent dans un charmant jardin, la Terrasse du T3… et sur sa retransmission en direct sur ce compte.

27 mars 2021

Pages musicale

Pages musicales, réunissant la poésie, l’histoire, la musique de l’Argentine.
Au début du XX ème siècle, inpirée de la vie d’Alfonsina Storni, illustre poétesse argentine des années 20 et féministe avant l’heure. Racontée et chantée par Violeta Duerté ( artiste argentine) accompagnée de Pierre André de Véra à la guitare, et Isabel Luque (textes et adaptation)
En raison de la crise sanitaire, En live sur le Facebook de Saint-Cyprien (…)

27 mars 2021

Soirée de clôture

Pour clore cette édition un peu particulière, la musique électronique et l’art plastique seront à l’honneur avec un live d’Arapaïma qui vous emmèneront dans un univers fantasmagorique. Jeux lumineux Na/Da.

Les Fraternité(s) miraculeuse(s)

27 mars 2021

Les Fraternité(s) miraculeuse(s)

Isabelle Fruleux dit Aimé Césaire , accompagné par Thomas Savy, clarinettes
Florilège de textes en partie issu de la période surréaliste du poète, dans son recueil « Les armes miraculeuses". La plupart ont donc été écrits sous le régime de Vichy, alors que la Martinique était sous la sinistre administration de l’amiral Robert. Césaire y exprime le puissant désir de se réinventer à travers des affinités électives, des héritages et des trajectoires choisis. Puisant son élan dans une énergie cosmique, il y (…)

Melting poètes #10 ( sur Zoom )

26 mars 2021

Melting poètes #10 ( sur Zoom )

Récital de poésie / chanson / musique organisé par l’association Le Capital des Mots.
Photo : Marie Volta par © S.Balat, L’Entrepôt, Paris 20 Septembre 2016 .

25 mars 2021

Fenêtres poétiques T.E.C.

Si, le jeudi 25 mars de 16 h à 17 h 30, les fenêtres du T.E.C. s’ouvrent et laissent s’envoler des poèmes, des notes d’accordéon et de saxo… ce sera tout à fait normal ! Nos artistes, danseurs et musiciens vous offriront une escapade poétique surréaliste autour d’une centaine de poèmes au choix, de Racine à Apollinaire en passant par La Fontaine.

25 mars 2021

Les amis de la galerie et le désir

Les amis de la galerie et le désir
Venez chanter, lire, réciter, écouter.. et nous enchanter !
Réservation : 06 79 68 57 39/ revesdafrique42@gmail.com
Si la situation sanitaire ne permet pas de présentiel : retrouvez la galerie Reve d’ailleurs sur ses réseaux sociaux

Poème
de l’instant

Louis-Philippe Dalembert

Cantique du balbutiement

j’erre dans paris vide
de nos rires de notre frénésie
absent de notre absence
le soleil de printemps
rayonne inutile
déchu de nos flâneries
des baisers des amants
et de leurs mains complices
le long du canal saint-martin

Louis-Philippe Dalembert, Cantique du balbutiement, Éditions Bruno Doucey, 2020.