Coplas

Il n’y a de chemins au ciel,
il n’y a de chemins en mer,
il n’y a de chemins sur terre
que pour seulement cheminer.

José Bergamín, « Coplas », Traduction de L.-F. Delisse, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.

Poème
de l’instant

Novalis

Lettre à Caroline Schlegel

La poésie, avec des forces vivantes, avec des gens, et de toute façon, me donne de plus en plus de plaisir. On doit construire autour de soi un monde poétique et vivre dans la poésie.

Novalis, 1772-1801, Lettre à Caroline Schlegel / Freiberg, 20 janvier 1799.