Coplas

Ce que tu nommes l’avenir
est un futur antérieur où
jamais nous ne pourrons aller.

José Bergamín, « Coplas », Traduction de L.-F. Delisse, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.

Poème
de l’instant

Jean-Claude Pirotte

Je me transporte partout

maintes fois je me sens hagard
et je me détourne à plaisir
des lignes droites du désir

Jean-Claude Pirotte, Je me transporte partout, Le Cherche midi éditeur, 2020.