Corps puce

Contact

27 rue d’Antibes

80090

Amiens

Je poème à tout vent (à Péronne) de Jean Foucault

1er mai 2016

Je poème à tout vent (à Péronne) de Jean Foucault

Quand la poésie dans tous ses états parcourt les lieux et non-lieux.
Trois parcours accompagnés par le poète : dans le vieux Péronne, à l’étang du Cam et au bord des Hardines à partir de la Porte de Bretagne.

Voyage autour du monde (en 80 poèmes ?)

1er mars 2016

Voyage autour du monde (en 80 poèmes ?)

Dans mon crâne en rafale,
Ma ville de sable, ma ville de pique,
Ma ville imaginaire, ma fleur de peau,
Ma touffe de nerfs, ma cible des maux
(extrait du poème d’Yves Béal, Ma ville de pique)
*
Dans le mot monde
il y a assez de place
pour le meilleur et pour le pire
Ils s’y croisent sans se voir
dans des couloirs parallèles
séparés par un mur
Dans le mot monde
des milliards de poèmes
étalent leurs mots dans toutes les langues
Mais personne ne les vois
ni ne les entends
Poètes, prenez (…)

Le monde, les réfugiés et la mer

1er février 2016

Le monde, les réfugiés et la mer

(Anthologie poétique)
Ce recueil fait suite à un appel à écriture lancé à l’été 2015, avec le Ministère Universel des Poésiens (collectif international de po-éthique)
*
Aujourd’hui j’ai rêvé
Que le port du sourire partagé,
Que le port de l’accueil,
Était autorisé, encouragé, à toute heure,
En dehors même des heures de service.
Il s’agit bien sûr
Du port du sourire fraternel
Qui vient du plus profond de soi,
Pas du smiley automatique.
Aujourd’hui je suis devenu
Citoyen d’autrui.
Bienvenue à toi,
Autre (…)

L'Evidence poèmes en prose de Sébastien Kwiek

1er mai 2015

L’Evidence poèmes en prose de Sébastien Kwiek

En matière d’amour, on sait que tout a été dit depuis des siècles, des millénaires même ; l’intérêt de ce recueil c’est que Sébastien Kwiek se propose de dire autrement. Et il sait manipuler les mythes antiques et médiévaux, il sait aussi donner à son écriture l’empreinte des dernières technologies de l’écriture. La page 41 où les lettres de l’alphabet tombent comme des gouttes d’eau pourrait être confié à un vidéaste. On attend également d’autres pages qu’elles s’animent tant elles contiennent une énergie (…)

Charlibre : le poème du jour d'après (Ne nous laissons pas abattre)

1er mars 2015

Charlibre : le poème du jour d’après (Ne nous laissons pas abattre)

Anthologie dédiée aux victimes de Charlie-Hebdo.
"Nous luttons et lutterons toujours contre l’obscurantisme, d’où qu’il vienne.
70 poètes ont réagi en 12 jours : oui les poètes ne se laissent pas abattre. Cette anthologie paraît en même temps que celle consacrée à l’engagement en poésie : L’insurrection poétique, réalisée en lien avec le thème du Printemps des Poètes 2015".

L'insurrection poétique

1er mars 2015

L’insurrection poétique

L’engagement dans le monde d’aujourd’hui des chasseurs-cueilleurs de poèmes.
Ce recueil fait suite à un appel à écriture lancé en juin 2014, par le Ministère universel des péosiens collectif international de po-éthique
Anthologie publiée à l’occasion du Printemps des Poètes 2015

De la tête aux pieds et des pieds à la tête

1er septembre 2014

De la tête aux pieds et des pieds à la tête

Illustrations Brigitte Dusserre Bresson
Les pieds
Avec les pieds
on bat la mesure
et on mesure
pied à pied le chemin
puis on les cache dans ses chaussures
et quand on ne veut plus
les avoir sur terre
on fait des pieds et des mains
pour les mettre en l’air.

La promenade des éloignés et Les balles populaires, de Frédéric Pradal et Gorky

1er mars 2013

La promenade des éloignés et Les balles populaires, de Frédéric Pradal et Gorky

Extrait de la préface :
"La promenade des éloignés", c’est la voix d’un étranger venu de là-bas et qui jongle merveilleusement avec les mots entre rire et larmes, c’est suivre pas à pas le parcours d’un sans-papier dans une histoire aussi singulière qu’universelle, aussi naïve que réaliste.
Après "Les balles populaires" et avec le même bonheur, Frédéric Pradal réussit l’alchimie précieuse d’une écriture et d’un personnage, d’un récit et d’une interprétation, de l’actualité et de l’histoire du (…)

Antropo-Pommes / Pommes, contes d'une traversée

1er mars 2013

Antropo-Pommes / Pommes, contes d’une traversée

Double recueil avec textes de J.Foucault et Maria Desmée, et photos de M.Desmée
les pommes du boulanger
Les chaussons aux pommes
M’ont toujours fait rêver
Imaginez-vous vos pieds
Dans une motte de pommes ?
Vos pieds
Ecrasés de fatigue
Adoucis par les pommes ?
Alors évidemment
Quand je vais rendre visite à ma boulangère
C’est par paire que j’achète les chaussons.

Mosaïque d'arc-en-ciel

1er juillet 2012

Mosaïque d’arc-en-ciel

Ouvrage collectif
Paroles, écritures et peinture de résidents et personnels de la maison de retraite Arc-en-Ciel de Chantilly animées par Jean Foucault et Patrice Delcluze.

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.