Corps puce

Contact

27 rue d’Antibes

80090

Amiens

Charlotte, Mona Lisa et les Autres

1er mai 2008

Charlotte, Mona Lisa et les Autres

Galerie de portraits accompagnés de photos

Remblai des jours de Bernard Moreau

1er janvier 2008

Remblai des jours de Bernard Moreau

"C’est à la main que s’écrivent ou se peignent les poèmes, que se peignent ou s’écrivent les tableaux, comme à la main l’on tourne les pages d’un calendrier. Jusqu’à mourir un jour, jusqu’à pourvoir un jour dire "adieu adieu dans le courant des choses" et rejoindre une de ces "poussières humus que les jours accumulent". Les rectangles flous de Bernard Moreau sont des portes ouvertes sur l’infini". Jean-Louis (…)

Matin des rossignols

1er novembre 2007

Matin des rossignols

Photos de Magali Lambert
"Une goutte une bulle
un reflet
à la fenêtre
ce matin de rosée
là au bout des doigts de la vigne
qui a soif
et qui perd sa substance
Une goutte une bulle
un charme, une chance".

Prélude au Rwanda sans peine

1er juillet 2007

Prélude au Rwanda sans peine

"Pour que le mot espoir
Ne désespère plus
Je ne veux pas de lendemains qui chantent
Je veux des aujourd’hui qui dansent
Des aujourd’hui où
Le oui du présent
puisse reconquérir le passé…"

<i>Le soleil est dans la lune</i>

1er janvier 2007

Le soleil est dans la lune

"Janvier
Est bien embêté
Il aurait préféré
Naître en été
Et saute à cloche-pied
Dans la nouvelle année."

Marche le monde

1er janvier 2007

Marche le monde

Marche le monde
sur les pieds
sur la tête
Marche le monde
à l’endroit
à l’envers
Marche le monde
qu’importe le sens
qu’importe le pas
Marche le monde
Tu lui montres la voie

C'est quoi un poème ?

1er juillet 2006

C’est quoi un poème ?

"Une belle-de-nuit
en silence attend
le voleur de l’aube."
(extrait)

Suite pour Nathan

1er juillet 2006

Suite pour Nathan

Les Haïkus des haies

1er juillet 2006

Les Haïkus des haies

Grand ciel martelé
Enclume, martel en tête.
S’accouplent les mots.

Entre écritoire et table à cartes

1er juin 2006

Entre écritoire et table à cartes

Préface
Van den Heede l’a fait ! Après trois tentatives infructueuses, il a battu de plus de 29 jours le record du tour du monde à l’envers, contre vents et courants ! Quelle belle navigation pour lui !
Par chance, il était le destinataire du poème de Patrick Joquel, Entre écriture et table à cartes, un poème écrit en « surfant » sur le net, comme on dit. Un poème écrit sur la « toile de fond ». Un poème qui a donc accompagné le tour du monde du marin pour faire, soir après soir, son « tour des mots en (…)

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.