Côté fenêtre de Patrick Argenté

Côté fenêtre de Patrick Argenté

Vous êtes prêts à traverser la Russie, dans un voyage à rebours, de Vladivostok à Saint-Pétersbourg.
Qu’emportez-vous dans vos bagages ? Blaise Cendrars bien sûr, la petite Jeanne et quelques autres qui vous sont chers.
Vous les croisez vivants, au bord de la voix ferrée, côté fenêtre, parmi les vivants et les morts.
Vivants ! Le train est long, vif et ardent comme la vie…

Paru le 1er février 2012

Éditeur : Jacques André éditeur

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Marceline Desbordes-Valmore

« Les roses de Saadi »

J’ai voulu, ce matin, te rapporter des roses ;
Mais j’en avais tant pris dans mes ceintures closes
Que les nœuds trop serrés n’ont pu les contenir.

Les nœuds ont éclaté. Les roses envolées
Dans le vent, à la mer s’en sont toutes allées.
Elles ont suivi l’eau pour ne plus revenir ;

La vague en a paru rouge et comme enflammée :
Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée…
Respires-en sur moi l’odorant souvenir.

Marceline Desbordes-Valmore, « Les roses de Saadi », Poésies de 1830.