Couleur Femme

Claude Albarède

Violet -non l’oméga – mais SES yeux rehaussés
De douceur où palpite un indigo fragile,
ELLE m’a regardé, et la pluie a cessé.
Du fond de SON regard, le bleu gagna la ville,
Et dans ma vieille écorce un peu de vert suivit…
Le satin de SA robe en passant, frisson jaune,
Au soleil revenu d’un orangé mûrit,
Où, sans se prononcer, du rouge m’a souri…
Printanière éclaircie dans le gris de l’automne,
LA FEMME, je l’écris, est l’arc-en-ciel de l’homme !

Poème
de l’instant

Fereydoun Faryad

Ciel sans passeport

Exil amer.
Aucune lettre, nulle visite.
Sauf un moineau
Qui s’est posé sur la fenêtre
Avec en son bec
Un vers de Sappho.

Fereydoun Faryad, Traduction de Jacques Lacarrière, Revue Caravanes 7, Éditions Phébus, 2001.