Courir

Cécile Coulon

La course, la vraie, est une fureur carnivore. Un astre brûlant caché dans les jointures du corps ; elles grincent, la nuit, comme un miracle froissé. Une force qui rugit, à laquelle nous sommes forcés de croire puisque qu’il n’y a qu’elle qui puisse suspendre aux crochets des montagnes des femmes et des hommes emplis de cette beauté brutale qui ne supporte ni la lenteur, ni les cris, ni ces bouquets d’amnésie qu’on s’offre pour éviter d’avoir mal. »

Cécile Coulon extrait de « Courir », Les ronces, Éditions Le Castor Astral, 2018

Poème
de l’instant

Bernard Dimey

Sable et cendre

J’ai le cœur aussi grand qu’une place de foire
On y vient sans façons, on y fait Dieu sait quoi,
Mais je ne voudrais pas qu’on en fasse une histoire…
Cette histoire de cœur ne regarde que moi.

Bernard Dimey, 1931-1981, Sable et cendre, Christian Pirot éditeur, 1992.