Couvre-les d’or tes jours

Couvre-les d’or
tes jours
pare-les d’émeraudes et de jade
n’oublie pas de chanter

GÉRARD PFISTER
Hautes Huttes
Arfuyen / 2021

Poème
de l’instant

Louis Aragon

Les Poètes

Je peux me consumer de tout l’enfer du monde
Jamais je ne perdrai cet émerveillement
Du langage
Jamais je ne me réveillerai d’entre les mots.

Louis Aragon, Les Poètes, « Le Discours à la première personne », Éditions Gallimard, 1976.