Cuisines de l’Immédiat/ Editions de l’attente

Poésie contemporaine

Livres d’artistes

Type de livres
Broché, plaquettes…

Mode de diffusion, de distribution
automne (catalogue et librairies choisies)

Année de création  : 1992

Nombre de parutions par an : 10

Tirage moyen : 250 ex.

Auteurs phares : Jacques Roubaud, Marie Borel, Frédéric Forte, Frédéric Léal, Nathalie Quintane, Hubert Lucot, Jacques Jouet…

Ne souhaite pas recevoir de manuscrits.

Editeur  : Franck Pruja
Tél : 05 56 92 30 89
email : c.immediat@free.fr

Contact

249 rue Sainte-Catherine

33000

Bordeaux

KATRINA, Isle de Jean Charles, Louisiane

1er juin 2015

KATRINA, Isle de Jean Charles, Louisiane

sle de Jean Charles est une langue de terre située aux confins de la Louisiane. Elle est la première victime d’une érosion côtière qui ronge la région depuis des siècles, décuplée par les effets des tempêtes qui balaient régulièrement le Golfe du Mexique.
Avec elle, une communauté d’Indiens issus de trois tribus – Biloxi, Chitamacha et Choctaw – coule doucement.
Pêcheurs de père en fils, les Indiens d’Isle de Jean Charles ont comme autre particularité de parler partiellement le français des Cajuns, (…)

Etats de faits

1er juin 2013

Etats de faits

Le 15 février 2011, à Benghazi, deuxième ville de Libye, l’arrestation d’un militant des droits de l’homme provoque des émeutes et lance le début d’une guerre civile.
On énonce ici des faits majeurs survenus pendant huit mois de conflits, jusqu’au 11 octobre 2011, où les combattants du Conseil national de transition libyen mettent fin à la résistance, à Syrte, et où Mouammar Kadhafi meurt des suites de ses blessures après des frappes aériennes de l’Otan sur son convoi qui tentait de fuir la ville.
On (…)

<i>Cartographie Cherokee de Diane Glancy</i>

1er avril 2011

Cartographie Cherokee de Diane Glancy

Poésie américaine traduite par Béatrice Machet.
Diane Glancy est née en 1941 à Kansas city dans le Missouri. Elle a publié de nombreux livres de poésie et de nouvelles mais également des essais et des romans. Elle a reçu plusieurs prix prestigieux aux États-Unis. Grâce à sa traductrice, Béatrice Machet, nous découvrons peu à peu son œuvre d’écrivain.
La poésie de Diane Glancy, vers libres ou prose poétique, est résolument contemporaine. L’énergie est le dénominateur commun. Ses mots avancent implacablement. (…)

43 post-it de Sarah Riggs

1er mars 2009

43 post-it de Sarah Riggs

Note de l’éditeur : Après 28 télégrammes (2006) et 60 textos (2007), 43 Post-it est le troisième livre des "formes brèves" de Sarah Riggs publié aux éditions de l’Attente. Un Post-it peut être "post-scriptum" lors d’un envoi postal, aide-mémoire, mot doux ou pas à son ami(e), indication précise sur le bureau de sa secrétaire. Les 43 Post-it de Sarah Riggs nous emmènent loin d’une matérialité liée au quotidien et sont malgré tout ancrés dans nos préoccupations philosophiques et politiques. Chaque page de ce (…)

Passages du nord-ouest et Cauda d'André Paillaugue

1er mars 2009

Passages du nord-ouest et Cauda d’André Paillaugue

Plutôt que de proposer un carnet de voyage dans les parages du grand Nord canadien, lʼauteur cherche des passages dans les détroits de lʼInterlangue.
Cet itinéraire poétique a à voir avec un lacis dʼarabesques. Lequel ferait dialoguer
Michel Serres, Umberto Eco, Woody Allen et Shakespeare sur un canapé cybernétique.
Un tel dialogue donne lieu, fatalement, à bien des découvertes potentielles quant
aux connexions entre la vieille langue latine et les anglicismes contemporains, ainsi
quʼentre (…)

Ralentir spider

1er novembre 2008

Ralentir spider

Extrait :
Je veux décrire les ravages d’un essai nucléaire,
des oscillations qui n’emballent que moi.
Si je veux, je dessine des horreurs en direct.
Quelqu’un se jette dans le vide
qui pourrait être moi
ou un toon féminin flanqué de son homologue.
Chaque monstre est accouplé d’un autre monstre,
en plus petit.
Je cherche une flore et une faune, impossible,
derrière le hublot mon cou s’allonge, maigre,
je vais piquer le sol.
Au stade liquide des catastrophes, je suis
puissant, à dix mille (…)

Lisez-moi de Damon Krukowski

1er octobre 2008

Lisez-moi de Damon Krukowski

Traduit de l’américain par Françoise Valéry
Un homme creuse une tranchée. Un autre commence à chanter. Plutôt inoffensif pour un début. Alors nous suivons en confiance les étapes logiques – et nous retrouvons soudain de l’autre côté du miroir, dans une nouvelle dimension de la pensée. À partir de là, nos difficultés quotidiennes prennent un tour à la fois drôle et triste, mais toujours merveilleux. À la fin, quelqu’un peut entrer dans le sillon d’un disque et devenir pure vibration. « Avant moi, et après (…)

Je, au-delà de Kristin Prevallet

1er janvier 2008

Je, au-delà de Kristin Prevallet

Ne tombez jamais amoureux d’un texte s’il veut vous convaincre que
vous êtes déjà mort.
Ou s’il dit que vous êtes un vampire.
Ou s’il vous fait vous sentir distant, isolé, retiré de la scène.
Parce que le crime a déjà été commis.
Vous n’avez pas besoin de lire les détails sanglants pour savoir que ce
fut violent.
Nous y étions tous les deux, depuis le début.
La seule différence est que je vois des feuilles d’automne et aussitôt
j’entends le coup de feu.
Vous voulez juste voir le corps et vous (…)

Téléologies de Frédéric Dumont

1er octobre 2007

Téléologies de Frédéric Dumont

Présentation de l’auteur : téléologies est un ensemble de pièces et performances travaillant l’infralangage.
Chaque texte est écrit avec un nombre très restreint de mots. Ce qui est travaillé là se situe donc dans tout le hors-champ de la langue, ce qui linguistiquement ne s’analyse pas et qui est pourtant présent, et très fortement, dans la parole. C’est-à-dire, notamment et non exclusivement, le contexte de la phrase, le ton, la voix, le visage de celui qui la dit, le contexte physique, spatial, (…)

60 textos de Sarah Riggs

1er septembre 2007

60 textos de Sarah Riggs

traduit de l’américain par Françoise Valéry.
Note de l’éditeur : Un texto ou un SMS ont ceci de particulier qu’ils trouvent toujours leur destinataire.
D’une pratique courante, ce mode de communication a cependant ses avantages et ses inconvénients.
Sarah Riggs s’en sert avec beaucoup d’adresse, adresse de la langue et de sa formulation. C’est ainsi qu’elle opère
une translation du privé ou de l’intime (toi) vers le public (toi), parvenant à rendre public l’univers de sa langue.
Après "28 (…)

Poème
de l’instant

Carl Norac

Petit poème pour y aller

Un poème parfois, ce n’est pas grand-chose.
Un insecte sur ta peau dont tu écoutes la musique des pattes.
La sirène d’un bateau suivie par des oiseaux, ou un pli de vagues.
Un arbre un peu tordu qui parle pourtant du soleil.
Ou souviens-toi, ces mots tracés sur un mur de ta rue :
« Sois libre et ne te tais pas ! ».
Un poème parfois, ce n’est pas grand-chose.
Pas une longue chanson, mais assez de musique pour partir
en promenade ou sur une étoile,
à vue de rêve ou de passant.
C’est un aller qui part sans son retour
pour voir de quoi le monde est fait.
C’est le sourire des inconnus
au coin d’une heure, d’une avenue.
Au fond, un poème, c’est souvent ça,
de simples regards, des mouvements de lèvres,
la façon dont tu peux caresser une aile, une peau, une carapace,
dont tu salues encore ce bateau qui ouvre à peine les yeux,
dont tu peux tendre une main ou une banderole,
et aussi la manière dont tu te diras :
« Courage ! Sur le chemin que j’ai choisi, j’y vais, j’y suis ! ».
Un poème, à la fois, ce n’est pas grand-chose
et tout l’univers.

Carl Norac, inédit, pour le 22e Printemps des Poète / Le Courage