D’UNE SARBACANE

Carl Norac

quand à deux on se dit
que l’on peut refaire le monde
en tournant une page

c’est déjà le début d’un voyage
on se dresse un lit de papier
et les yeux font le reste

en tournant une page
pas pour changer l’univers
le mouvement des sphères
la marche des nuages

mais être là lecteur de soi
devenir paysage
vivre à deux comme lancé
d’une sarbacane

quand à deux on s’avance
pour lire entre les lignes
pour imprimer les signes
de ses pas ses détours

quand à deux on s’avance
au retour de l’enfance
ses allers ses retours

comme lancé loin des arcanes
d’une seule sarbacane
pour un supplément d’amour

Carl Norac
pour les 10 ans de création des Éditions Sarbacane
© Éditions Sarbacane, 2013.

Poème
de l’instant

Serge Sautreau

Rivière je vous prie

Loin, un instant, des rives, souvenons-nous, riverains des cours de porcelaine, souvenons-nous des loges de verre, entre flammes et idoles, où se pâmaient le mythe, la révolte, les tyrannies de la fin…

Loin, à l’instant, loin du poumon fertile, c’est l’origine qui appelle avec de longs herbiers ondulant sous la nacre, laissant apercevoir des sables habités, des galaxie solubles, des à-pics de massifs coulés s’engloutissant dans le vert sombre.

Pour invoquer. Pour éveiller le dieu. Pour ne jurer de rien. Pour accueillir. Rivière.

Serge Sautreau, Rivière je vous prie, Éditions l’Atelier le Ciel sur la Terre, 1997