Dans l’insomnie de la mémoire

Auteur : Bernard Mazo

<i>Dans l'insomnie de la mémoire</i>

Pour Jean Orizet, c’est un poète qui “élève sa désespérance à la hauteur d’une morale avec du Cioran chez lui”. Dans le journal Le Monde, Alain Bosquet souligne que “Lapidaire parmi les lapidaires, Bernard Mazo arrive à une densité lumineuse que peuvent lui envier bien des poètes célèbres”. Monique Petillon dans le même quotidien écrit, à propos de La vie foudroyée : “Voici une poésie magnifique que traverse une lucidité lumineuse, une tension constante entre parole et mutisme”.

Paru le 1er octobre 2011

Éditeur : Voix d’encre

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.