Dans l’insomnie de la mémoire

Auteur : Bernard Mazo

<i>Dans l'insomnie de la mémoire</i>

Pour Jean Orizet, c’est un poète qui “élève sa désespérance à la hauteur d’une morale avec du Cioran chez lui”. Dans le journal Le Monde, Alain Bosquet souligne que “Lapidaire parmi les lapidaires, Bernard Mazo arrive à une densité lumineuse que peuvent lui envier bien des poètes célèbres”. Monique Petillon dans le même quotidien écrit, à propos de La vie foudroyée : “Voici une poésie magnifique que traverse une lucidité lumineuse, une tension constante entre parole et mutisme”.

Paru le 1er octobre 2011

Éditeur : Voix d’encre

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.