Dans le jardin de mon père de Jean-Pierre Sautreau

<i>Dans le jardin de mon père</i> de Jean-Pierre Sautreau

« Outils, tracés, lignes. écritures et jardinage sont parents. deux activités avec un air de famille, réunies dans la même personne, jardinier-poète, poète-jardinier. Jean-Pierre Sautreau a semé ces courtes proses comme autant de couplets composant la bonne chanson du père. (…)

Les découpages collages du peintre Camélus, aux couleurs de terre, d’herbe et de ciel, poussant de planche en planche entre les paragraphes, ajoutent au plaisir de la visite, voyage guidé à travers le temps, permanence et transformations. »

Extrait de la préface de Lucien Suel.

Illustré par Camélus.

Paru le 1er novembre 2013

Éditeur : Soc et foc

Genre de la parution : Jeunesse

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.