Dans le parc de Daniel Simon

Dans le parc de Daniel Simon

"Il se fait que j’habite près du parc Josaphat, un lieu magnifique, et que j’y croise été comme hivers des promeneurs de tous les horizons. De ce parc est née l’idée d’un parc plus large : le Parc humain. J’ai donc mis en chantier – une tâche qui s’est étendue sur quatre années – ces textes brefs, la plupart écrits dans une distance que permet la poésie.

J’écris sur un monde qui me dérange, un monde qui me met à mal, me rudoie par sa violence, la dégradation de sa culture (de ses cultures évidemment), la rudesse des rapports qui frise le déni permanent. J’écris à propos de ce monde qui est celui auquel je collabore, je l’habite, le vis, l’observe, je tente de le comprendre mais il n’est pas certain que je l’aime à chaque fois. (…)

Paru le 1er février 2011

Éditeur : M.E.O

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Sans mots

Comme le prolongement de ton désir
la rue s’étire,
et ton regard se fixe au paysage.
Voici cette image
qui, sans mots,
se mue en poème…

Hračya Hranti T̕amrazyan, 1953-2016, « Sans mots ».