Dante Alighieri Vie nouvelle

Dante Alighieri Vie nouvelle

Présentation et commentaires de Jean-Charles Vegliante d’après l’édition
critique de Guglielmo Gorni.
Version française de Jean-Charles Vegliante, avec Marina Marietti et
Cristiana Tullio Altan.
La Vie nouvelle, premier grand texte lyrique en langue vulgaire, marque la naissance – en prose et en vers – de l’auto-biographisme. Le jeune Alighieri, à partir du « livre » de sa mémoire, y ordonne, selon une structure tripartite restituée par l’édition Gorni (annonçant l’architecture de La Comédie), ses poèmes d’amour en fonction de la louange de Béatrice ; plaçant, nous dit-il, « toute ma béatitude dans ce qui ne peut me faire défaut » (fi n du premier tiers) : un concentré du chef-d’œuvre futur.
Jean-Charles Vegliante, éditeur de cette Vie nouvelle au texte établi par G. Gorni en trois parties (30 paragraphes plus un), est un italianiste reconnu, directeur de recherche à la Sorbonne Nouvelle, spécialiste de poésie, traducteur et poète. Il a procuré une Comédie bilingue (Imprimerie Nationale - Actes Sud), ainsi que des travaux originaux sur Ungaretti, Montale, Amelia Rosselli, Pascoli…

Paru le 1er mai 2011

Éditeur : Garnier

Genre de la parution : Prose

Poème
de l’instant

Henri Michaux

« Posture privilégiée »

Magie naturelle d’une simple pose,
Mis au calme
l’esprit en quiétude laisse ailleurs les parleurs
les menteurs inscrits,
laisse s’étaler les naïfs transporteurs
des quotidiennes maximes sommaires de l’époque.
Ne sont plus entendues, les disputes

Hors de l’action
bras retirés de la circulation
aussi bien de l’attaque que de l’aide
retirés de la préparation à agir…

Henri Michaux, « Posture privilégiée », Revue Nulle Part, 1984.