De l’air

Auteur : Antoine Emaz

De l'air

"Billes qui restent dans leur toile
un vieux sac
on n’en fera rien

mais les regards pris dans le verre agate
de tous les yeux rencontrés ensachés

ne reste qu’une fatigue lourde

des yeux de verre devant
non pas baissés priants perdus
dans leur profondeur inerte
les billes nous regardent

leur silence écrase
on cherche une façon de continuer
de tricher et laisser de côté
tant seul devant on n’avance plus"

Paru le 1er septembre 2006

Éditeur : L’idée bleue

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.