Derrière les yeux de François Migeot

Derrière les yeux de François Migeot

Tramé avec les jours, les mois, les saisons, ce long tissage, fait d’éclats, tente de saisir l’être qui se fait et se défait au passage du temps ; il nomme et donne forme à l’existence. Au rendez-vous de la vie où l’on manque trop souvent, la poésie nous excuse.

A force d’aller seuls
les gestes nous oublient
et nos corps
entre leurs mailles peu
à peu disparaissent

Paru le 1er mars 2013

Éditeur : Atelier du grand Tétras

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Le Chant du métèque

Vous ne saurez jamais ma soif mon angoisse
des visages douloureux, des nébuleuses obscures,
des sourires lumineux, des carrefours tordus,
du temps qui naît, du temps qui meurt,
des fenêtres closes, des tombes étales
sous le baiser humide du ciel.

Jean Malaquais, « Le Chant du métèque », Revue Caravanes 7, Éditions Phébus, 2001.