Des flocons de glace frappent aux fenêtres

Des flocons de glace
frappent aux fenêtres
irisés par instant
et le soleil d’hiver

HÉLÈNE DASSAVRAY
Zaü (Illustrations)
Quadrature de l’éphémère
La Boucherie littéraire / 2020

Poème
de l’instant

Coplas

Il n’y a de chemins au ciel,
il n’y a de chemins en mer,
il n’y a de chemins sur terre
que pour seulement cheminer.

José Bergamín, « Coplas », Traduction de L.-F. Delisse, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.