Des visages, des corps

Auteur : Franck Cottet

Des visages, des corps

Les mots dans ta bouche comme papillons de nuit qui se cognent ne voient pas ce qu’échafaudent les yeux autour de la peau blanche de ton visage.

Paru le 1er septembre 2006

Éditeur : Contre-allées

Genre de la parution : Plaquette

Poème
de l’instant

La colline que nous gravissons

Mais soudain, l’aube nous appartient.
Sans savoir à quoi cela tient, nous agissons.
Sans savoir à quoi cela tient, nous avons
tenu bon,
Témoins d’une nation non pas brisée,
mais simplement inachevée.

Amanda Gorman, La colline que nous gravissons , Traduit de l’anglais (États-Unis) par Lous and the Yakuza, Éditions Fayard, 2021.