Deux voix : Edith Södergran, finlandaise, et Karin Boye, suédoise

Deux voix : Edith Södergran, finlandaise, et Karin Boye, suédoise

Traduit par ELENA BALZAMO et CAROLINE CHEVALLIER
Ce livre offre un choix « en miroir » des deux plus grandes poètes femmes de la Scandinavie du 20ème siècle.
Presque contemporaines, elles vivaient dans deux pays différents et écrivaient dans la même langue.
Edith Södergran (1892-1923), finlandaise, et Karin Boye (1900-1941), suédoise, ont toutes deux profondément influencé la littérature suédophone.
Elles ont été à la source du modernisme nordique.
Différentes et semblables, les deux poètes marquent l’entrée des femmes dans la poésie scandinave.
Leur talent immédiatement reconnu fait qu’elles sont aujourd’hui parmi les poètes les plus lues et les plus vénérées dans le Nord.
L’accès à la poésie contemporaine passe obligatoirement par la connaissance de leurs oeuvres.
Elles sont incontournables.

Paru le 1er avril 2011

Éditeur : Caractères

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.