Dites-moi vous, Juan

Auteur : Angèle Vannier

Dites-moi vous, Juan

Angèle Vannier (1917-1980), femme, poète, celte et aveugle, comme elle aimait à se définir, a publié ses recueils les plus importants aux Éditions Seghers (Choix de poèmes et Le sang des nuits) puis aux Éditions Rougerie (Le rouge cloître, Théâtre blanc, Ordination de la mémoire, Poèmes choisis). On peut la situer dans la mouvance surréaliste et elle fut particulièrement appréciée par Paul Éluard qui écrivit dans sa préface à L’Arbre à feu ; Angèle Vannier préserve tout de l’ombre merveilleusement  ». Dites-moi vous, Juan est son dernier recueil, inédit dans sa totalité jusqu’à ce jour. Il répond à d’autres textes plus anciens parus dans la revue Nard en 1975. Tous les thèmes récurrents de l’œuvre d’Angèle Vannier sont là ; Hercynienne aveugle et Œdipe, Les femmes pendues de Barbe-Bleue et Jocaste, les loups… de velours, la servante et le château et les amours vécues, rêvées, revécues.

Paru le 1er novembre 2011

Éditeur : La Part commune

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.