Donner à voir

Contact

91 rue de Tripoli

72000

Le Mans

Jardin(s)

1er avril 2019

Jardin(s)

Dessins de Daniel Moreau
« Ce livre tient à la fois du refuge et du sanctuaire. Trente-six poètes et un plasticien ont choisi d’y cultiver leurs arpents "les mains sur la charrue du vocabulaire, semant qui des soucis qui des pensées sauvages pour célébrer simplement la vie diverse et variée, fragile et entêtée, sacrée et menacée. »
Daniel Clérembaux

Sur ma table

1er avril 2019

Sur ma table

Illustrations de Consuelo de Mont Marin.
On pourrait la croire bien banale, la table de Marilyse, avec ses quatre pattes et son plateau de bois. Détrompez-vous, c’est une table extraordinaire, dotée de multiples pouvoirs… Tantôt planisphère, elle vous transporte en un clin d’oeil à l’autre bout du monde en train d’épousseter le Mont-Fuji !… Tantôt machine à remonter le temps, on la caresse de chaque doigt de la main et elle nous propulse jusqu’à l’arbre dans lequel on l’a taillée. Parfois, une (…)

Bistrots

1er avril 2019

Bistrots

Avec des encres de Matt MAHLEN.
Un petit noir
au coin du zinc
pour estomper
les solitudes
– Ça va, Michel ?
– Ça va, un peu…

Es-tu mon frère ?

7 octobre 2016

Es-tu mon frère ?

Dessins de Laurent Corvaisier
« je vais retenir par la robe
la jeune éclaircie
veux-tu te joindre au jour ? »

Dans l'atelier du jour

1er octobre 2015

Dans l’atelier du jour

Dans l’atelier du jour
Francis KREMBEL
accompagnement graphique : Marc ALESSANDRI
Collection Petits Carrés
Écrire pour relier
la terre au ciel
dans la grande forge
du monde.

Roissy

1er octobre 2015

Roissy

Roissy la nuit…
Aux portes de l’aéroport, des voyages et des rêves, l’espace de la gare accueille les errances. Le voyage est tout autre. Il n’est plus question d’aller ni de retour. Simplement de trouver un lieu où poser sa détresse.
Vivre la nuit à Roissy, entre exil et asile…
Dessins d’Huguette Cormier

Du soleil dans les flaques

1er octobre 2015

Du soleil dans les flaques

On le sait bien que le temps passe. Et l’amour.
Mais l’un comme l’autre laissent des traces, et nous en vivons. Au plus près du monde où nous sommes, des plages où nous marchons, du ciel qui nous regarde et aussi nous anime, de l’enfance si singulière. L’enfance si proche en nous, dans les ricochets de nos histoires communes et qui nous apporte, si nous savons regarder, ce précieux viatique du soleil dans les (…)

Des salades de Thomas Vinau

1er octobre 2015

Des salades de Thomas Vinau

Des salades !
Un titre qui nous conduit au jardin. Mais aussi un titre décalé qui nous pousse du coude, nous en raconte, des vertes, des pas mûres, des vraies et des presque "pour rire". Thomas Vinau est un curieux jardinier, et un jardinier curieux. Son jardin tient autant de l’aire daccueil, de jeu et de repos que du potager. Insectes et autres bestioles y disposent du droit d’asile. Et le jardinier en semble, finalement, très heureux. À dire vrai, nous (…)

Haïkus d'eau

1er avril 2014

Haïkus d’eau

Illustrations de Titi Bergèse

Une et plusieurs

1er février 2014

Une et plusieurs

Il existe entre Amandine Marembert et Valérie Linder une grande connivence. femems amies, femmes complices. Ce petit livre en témoigne.

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.