Douze portraits du silence

Michel Ménaché

DOUZE PORTRAITS DU SILENCE

D’après des photographies de Didier Devos
De Lanzarote et des Alpes du Nord

[…]
Un peintre japonais
qui passait par là
a signé en blanc
d’une calligraphie serrée
un paysage aussi nu
qu’un plan-séquence
de Ozu

Le crocodile tapi dans l’ombre
attend son heure
C’est entre chien et loup
l’œil humide qu’il mord
dans le vif un ciel lépreux
à la lisière de l’infini

[…]

Est-ce le paysage
qui s’inspire de Soulages
ou le photographe
qui enchâsse son chevalet imaginaire
dans le viseur ?

Tranche napolitaine
dans les Alpes du Nord
Le Vésuve au loin brûlant d’envie
retient son souffle
avant de cracher
sur les vignes du seigneur pompéien

Quand le ciel triche
il n’y a plus ni haut ni bas
l’œil en apesenteur
ouvre une brèche noire
en ombre chinoise
[…]

Poème
de l’instant

L’ARDEUR COSMIQUE

L’Ordre et la Vérité sont nés
de l’Ardeur qui s’allume.
De là est née la Nuit.
De là l’Océan et ses ondes.

De l’Océan avec ses ondes
naquit l’Année,
qui répartit jours et nuits,
régissant tout ce qui cligne des yeux.

Rig-Véda, « L’ARDEUR COSMIQUE », traduit du sanskrit par Louis Renou, Du feu au cœur du vent, Trésor de la poésie indienne, Édition de Zéno Bianu, Poésie/Gallimard, 2020.