Drive

de Hettie Jones

Drive

La femme à la voiture verte ne / sait pas où elle va / donc elle y va à fond… » Dès les premiers poèmes le ton est donné : Drive est un hymne à la route, à l’évasion et à la liberté. Liberté de dire. De vivre. D’aimer. De traverser la vie comme les Beatniks traversaient les États-Unis, dans l’urgence de l’instant. Ce courage d’être soi, Hettie Jones en fait le mot d’ordre d’un féminisme joyeux, intrépide et assumé. Qu’elle dénonce le sort fait aux femmes en Afghanistan ou en Turquie au nom du patriarcat, qu’elle parle d’amitié ou d’amour, qu’elle évoque les règles, la ménopause ou l’influence de la lune, elle est cette femme vive et indépendante que la route de la Beat Generation a conduit jusqu’à nous. À toute vitesse. Cheveux au vent. Et ne faisant courir qu’un seul risque à qui entre dans ces pages : celui de tomber en amour au premier virage !

alors jeunes femmes
voici le dilemme

qui est en soi la solution :
j’ai toujours été à la fois
suffisamment femme
pour être émue aux larmes
et suffisamment homme
pour conduire ma voiture
dans n’importe quelle direction

Paru le 22 avril 2021

Éditeur : Editions Bruno Doucey

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Jean-Louis Rambour

Quand nous regardions depuis notre terre

Et la trame déchirée de l’espace
et du temps se trouve donc recousue
de mots

Jean-Louis Rambour, Quand nous regardions depuis notre terre, Éditions L’herbe qui tremble, 2021.