Du lérot

Contact

16

Tusson

Fragments de pensées et de vie littéraire dévoilés dans quelques lettres de Max Jacob à Tristan Rémy

1er janvier 2014

Fragments de pensées et de vie littéraire dévoilés dans quelques lettres de Max Jacob à Tristan Rémy

Edités et commentés par Alain Segal
Ouvrage sur la correspondance de Max Jacob à Tristan Rémy, qui deviendra l’un des écrivains les plus réputés du monde du cirque.
"Ainsi, allons-nous retrouver, dans ces quelques lettres à Tristan Rémy, l’essentiel de la pensée jacobienne sur la poésie et bien d’autres éléments caractéristiques du monde des années vingt-deux/vingt-trois gravitant autour de Max Jacob ; nous découvrirons surtout un Max s’adonnant à sa passion d’enseigner la poésie telle qu’il l’a (…)

Poème
de l’instant

Stèles

La cime haute a défié ton poids. Même si tu ne peux l’atteindre, que le dépit ne t’émeuve : Ne l’as-tu point pesée de ton regard ?
La route souple s’étale sous ta marche. Même si tu n’en comptes point les pas, les ponts, les tours, les étapes, - tu la piétines de ton envie.
La fille pure attire ton amour. Même si tu ne l’as jamais vue nue, sans voix, sans défense, - contemple-la de ton désir .

*

Dresse donc ceci au Désir-Imaginant ; qui, malgré toutes, t’a livré la montagne, plus haut que toi, la route plus loin que toi,
Et couché, qu’elle veuille ou non la fille pure sous ta bouche.

Victor Segalen, Stèles, « Stèle au désir », 1912.