Éblouissements

Martine Broda

ce qui jamais

ce qui toujours
qui chante dans les feuilles

sans feu ni mot
jeu des cent
fois

jette au brasier de ronces
ce qui chante tout bas

Martine Broda, 1947-2009, Éblouissements, Flammarion, 2003.

Poème
de l’instant

Coplas

Que fais-tu, hibou, sur ton olivier,
avec ces grands yeux tout écarquillés ?

Je m’occupe à observer, dit l’oiseau,
du temps la longue traversée.

José Bergamín, « Coplas », Traduction de L.-F. Delisse, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.