Editinter

Contact

BP 156, Square Frédéric Chopin

91450

Soisy-sur-Seine

Un requiem pour les mots

1er janvier 2009

Un requiem pour les mots

"Le requiem est chanté dans la fraction du temps et réunit ceux qui veillent pour que les mots sortent de l’ombre. Collés au linceul blanc de la page, ils s’échappent, obscurcis par un trop plein de frisson viscéral, palpitant sans trêve à l’adjonction d’ordres intimes enfouis sous l’on ne sait quel amas de boue."

Le chimpanzé de Rio de Jean-Paul Giraux

1er mai 2008

Le chimpanzé de Rio de Jean-Paul Giraux

Proses brêves au ton humoristique et à l’esprit philosophique.
"Le poids des maux
Un jour il décida de s’alléger de ses idées noires.
Alors il souleva le poids qu’il avait sur le coeur et il se fit, aussitôt, un méchant tour de reins.
La vie fait toujours un peu mal quelque part."
Jean-Paul Giraux collabore aux revues Poésies sur Seine et Poésie/première auxquelles il donne régulièrement des articles sur la poésie et les poètes. Il est aussi l’auteur d’un recueil de nouvelles noires et de plusieurs (…)

Ils veulent nous enterrer ! de Ferruccio Brugnaro

1er septembre 2007

Ils veulent nous enterrer ! de Ferruccio Brugnaro

Traduit de l’italien par Béatrice Gaudy.
À mes camarades de travail et à tous ceux qui à l’occasion me demandent pourquoi j’écris des poésies, je voudrais dire, avant tout, que j’écris très peu. Mais, comme ouvrier, comme partie intégrante de la classe ouvrière, je cherche à cueillir et à observer au quotidien les contradictions, les épreuves, les efforts immenses que celle-ci accomplit aujourd’hui dans son heurt cruel avec le capital. La poésie devient ainsi pour moi et pour mes compagnons un moment de (…)

La môme espérance

1er septembre 2007

La môme espérance

Illustrations de Hamid Tibouchi

<i>S'aventurer avec Guillevic et neuf poètes contemporains</i>

1er novembre 2006

S’aventurer avec Guillevic et neuf poètes contemporains

Marc Alyn
Marie-Claire Bancquart
Serge Brindeau
Andrée Chedid
charles Dobzynski
Alain Duault
Guillevic
Daniel Leduc
Bernard Vargaftig
Serge Wellens

Devenir un jour vent

1er septembre 2006

Devenir un jour vent

"Il faut tenir le pas
Jusqu’à épuisement des sentes
L’effort est notre demeure
Et notre voyage
D’entre les roches
Il surgit
Sublimé d’un rai
Que l’avenir délègue
Ne pas toucher
Le regarder
Juste le savoir
Précieux comme un arbre"

Poésie Première n°29

1er avril 2005

Poésie Première n°29

Pierre Gamarra
Claude Albarède
Jean Lescure
Yves Di Manno

Poésie Première n°31

1er mars 2005

Poésie Première n°31

Casimiro de Brito
Antonio Osorio
Guy Chaty/ Gaston Miron
Ponge et l’obsession des dates.

Poème à une étrangère de Porforio Mamani Macedo

1er mars 2005

Poème à une étrangère de Porforio Mamani Macedo

Porfirio Mamani-Macedo est né à Arequipa (Pérou) en 1963. Docteur es lettres à la Sorbonne Nouvelle. Il a obtenu son diplôme d’avocat à l’Université Catholique Santa Maria, et a fait ses études de Lettres à l’Université Nationale de San Agustin (Arequipa). Il écrit poèmes et nouvelles pour plusieurs revues littéraires en France. Actuellement, il réside à Paris et enseigne à l’Université de Picardie Jules Verne.
"Etrangère I
Une nuit
et encore une nuit
tout pour rencontrer tes yeux
et ton sanglot embaumé (…)

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.