Édition 2001
Du 26 mars au 1ᵉʳ avril 2001

Édition 2001
Poésie et chanson

“Ce que serait un Printemps des Poètes, la poésie même nous l’enseigne et chacun le pressent : une saison symbole de renouveau, où favoriser la créativité, où découvrir et enrichir l’immense trésor de la poésie française ; une période de la vie où la poésie, menacée par l’inessentiel, s’offre à la personnalité comme une chance d’approfondissement et d’échange (« Oh le printemps, je veux écrire ! » dit Tristan Corbière) ; — et toujours aussi une époque à venir, le rêve à préparer d’une société de la parole libre, désintéressée et pensante, qui donnerait couleurs et voix aux idéaux de la République, qui sont sans frontières.”

Alain Borer

Poème
de l’instant

Serge Sautreau

Rivière je vous prie

Loin, un instant, des rives, souvenons-nous, riverains des cours de porcelaine, souvenons-nous des loges de verre, entre flammes et idoles, où se pâmaient le mythe, la révolte, les tyrannies de la fin…

Loin, à l’instant, loin du poumon fertile, c’est l’origine qui appelle avec de longs herbiers ondulant sous la nacre, laissant apercevoir des sables habités, des galaxie solubles, des à-pics de massifs coulés s’engloutissant dans le vert sombre.

Pour invoquer. Pour éveiller le dieu. Pour ne jurer de rien. Pour accueillir. Rivière.

Serge Sautreau, Rivière je vous prie, Éditions l’Atelier le Ciel sur la Terre, 1997

Archives