Édition 2001
Du 26 mars au 1ᵉʳ avril 2001

Édition 2001
Poésie et chanson

“Ce que serait un Printemps des Poètes, la poésie même nous l’enseigne et chacun le pressent : une saison symbole de renouveau, où favoriser la créativité, où découvrir et enrichir l’immense trésor de la poésie française ; une période de la vie où la poésie, menacée par l’inessentiel, s’offre à la personnalité comme une chance d’approfondissement et d’échange (« Oh le printemps, je veux écrire ! » dit Tristan Corbière) ; — et toujours aussi une époque à venir, le rêve à préparer d’une société de la parole libre, désintéressée et pensante, qui donnerait couleurs et voix aux idéaux de la République, qui sont sans frontières.”

Alain Borer

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.

Archives