Édition 2012
Du 5 au 18 mars 2012

Édition 2012
Enfances

L’intitulé du 14e Printemps des Poètes voudrait inviter à considérer quelle parole les poètes tiennent sur les commencements, apprentissage du monde entre blessures et émerveillements, appétit de vivre et affrontement à la « réalité rugueuse », comment leur écriture aussi garde mémoire du rapport premier, libre et créatif, à la langue.
Ce sera aussi l’occasion de mettre en lumière cette poésie qui tient l’enfant pour un interlocuteur sinon exclusif, du moins premier, une « poésie pour la jeunesse » qui, fuyant tout didactisme, s’est profondément renouvelée au cours des dernières décennies.
Nous proposons ainsi de mettre en avant dans le répertoire de poésie pour la jeunesse, le travail novateur de quatre éditeurs à travers leurs collections : Le farfadet bleu chez Cadex ; Poèmes pour grandir chez Cheyne ; Pommes Pirates Papillons chez møtus et les Éditions Rue du Monde.

Cette 14e édition est dédiée aux poètes récemment disparus Jean L’Anselme, Roland Dubillard et Georges Jean, poètes qui ont beaucoup contribué par leurs œuvres et leur engagement à faire connaître la poésie, notamment auprès du jeune public.

Jean-Pierre Siméon

Le parrain

Robin Renucci, né en 1956, a été élève à l’Atelier-École Charles Dullin, puis au Conservatoire national supérieur d’art dramatique.

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.

Archives