Édition 2019
Du 9 au 25 mars 2019

Édition 2019
La Beauté

J’ai vu une enfance violentée rêver devant un amandier en fleurs.
J’ai vu un homme emprisonné retrouver souffle à la lecture d’un poème.
J’ai vu le ciel déverser des tonnes d’azur sur nos morts.
J’ai vu la neige brûler moins que les larmes.
J’ai vu le soleil consoler un coquelicot, et réciproquement.
J’ai vu un arc-en-ciel en cavale sous l’orage.
J’ai vu un ange noir chanter sous les étoiles.
Et je n’ai trouvé qu’un mot pour dire cela qui transcende le chaos, l’éphémère et la joie mêlés de nos vies : LA BEAUTÉ.

J’entends Aragon, immortalisé par Ferré : Toi qui vas demeurer dans la beauté des choses. J’entends Eluard : J’ai la beauté facile, et c’est heureux. J’entends Char bien sûr : Dans nos ténèbres, il n’y a pas une place pour la Beauté. Toute la place est pour la Beauté. Mais aussi ces innombrables voix de poètes qui ne cessent d’extraire la beauté ensauvagée du monde.

Et comme pour donner raison à ce thème du Printemps des Poètes, Enki Bilal accepte d’en signer l’affiche tandis qu’un faon traverse la tempête à l’instant sous mes yeux.

Sophie Nauleau, 13 mai 2018.

La marraine

À peine sortie du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Rachida Brakni devient pensionnaire de la Comédie-Française. Quelques apparitions au cinéma (…)

L’affiche

Enki Bilal aura passé les neuf premières années de sa vie à Belgrade où il est né, de père Yougoslave et de mère Tchèque. Arrivant enfant à Paris, il apprend aussi vite le Français qu’il dessine à la craie (…)

En lumière

9 mars 2019

Spectacle d’ouverture - Théâtre du Rond-Point

Avec Rachida Brakni en compagnie d’Emmanuelle Bercot, Stéphanie Bodet, Éric Cantona, François Cheng, Françoise Fabian, Garance Marillier, Patrick de Oliveira, Gaëtan Roussel, Nathalie Rykiel
& avec la complicité d’Enki Bilal.

10 mars 2019

« Mon royaume pour un cheval » - Théâtre Équestre Zingaro

Sur des poèmes d’António Ramos Rosa
Avec la participation exceptionnelle de Rachida Brakni, Marina Hands, Clément Hervieu-Léger de la Comédie Française, Tchéky Karyo.
& des chevaux du Théâtre Équestre Zingaro.

25 mars 2019

« Le Tourbillon de la vie » - La Scala de Paris

Spectacle de Clôture dédié à Paul Éluard & Serge Rezvani à la Scala de Paris.

La marraine

À peine sortie du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Rachida Brakni devient pensionnaire de la Comédie-Française. Quelques apparitions au cinéma (…)

L’affiche

Enki Bilal aura passé les neuf premières années de sa vie à Belgrade où il est né, de père Yougoslave et de mère Tchèque. Arrivant enfant à Paris, il apprend aussi vite le Français qu’il dessine à la craie (…)

Poème
de l’instant

Je suis la fille du baobab brûlé

Elle a une main dans la main du désir
Nous ramons en haute mer
Les eaux suffoquées cassées
Masses pendues aux os tendres
Où je meurs dialogue des corps
Le voyage est infini sur les routes de lumière
Le vin des amants est un baiser mortel

Au chant de la bien-aimée
Un soupir rend l’éternité
Mêlant l’anatomie des sens
Notre histoire refuse la chronique des héros
Le sexe humide du poème
Nourrit l’espérance du monde
Nous arriverons ensemble
Nous cheminerons ensemble
Nous partirons ensemble
Au contrepoint de la terre

Ce qui n’est à personne est à moi
J’embrasse le crépuscule d’eau
Je suis debout au flanc des nuages
Je respire l’air frais du soir
Tant qu’il y aura une étoile
Je brillerai avec ma chanson
Et je chanterai à voix de tête

Rodney Saint-Éloi, Je suis la fille du baobab brûlé, « Elle a une main dans la main du désir », Mémoire d’encrier, 2015.

Archives