Editions Alcyone

Contact

BP 41

17102

Saintes cedex

A grands pas dans l'automne de Stéphane Amiot

1er octobre 2016

A grands pas dans l’automne de Stéphane Amiot

la verticalité du vide
miroir d’acier du vertige
dans le ciel vacant
la houle des pas vacille
des trottoirs musiciens
qui résonnent encore
de nos ultimes désertions
villes à qui sied si bien l’hiver
le froid
et la ramure nue de nos os
sidérés, nous survivons sans cesse
de nos noyades

Sonnets de William Shakespeare

1er mai 2016

Sonnets de William Shakespeare

Traduction nouvelle de Claude Mourthé

Ruralités

1er avril 2016

Ruralités

Labour si frais au fond là-bas
D’un lac de terre où vivre va
Remuer tout
Le corps
Le vent
Hersant les mottes les corneilles
Avec un ciel pervenche
En miettes

Regards croisés de Monique Saint-Jean

1er novembre 2012

Regards croisés de Monique Saint-Jean

"C’est une saison à caresser des yeux.
Elle grandit comme ventre de lune
dans les ciels blancs de l’aube
quand la fenêtre ouverte
écoute la chambre ronronner d’amour…"

Terres de mémoire d'Andra Moorhead

1er novembre 2012

Terres de mémoire d’Andra Moorhead

"nuits de guerre
au centre du rouge une forme invisible
illumine mes nuits quand les fleurs ont disparu
et les enfants ne mangent que l’herbe sèche du songe. "

Mon contre toi

1er novembre 2012

Mon contre toi

les papillons de la droguerie se posent dans la vitrine. passante légère tu t’arrêtes. nous sommes en mai si je me souviens. le temps est doux et nos pensées déambulent dans les ruelles…

Ce moineau impudique

1er octobre 2012

Ce moineau impudique

"Si petite que je te paraisse
Si nue du côté cigale
J’ouvre mes noeuds
Mes feuilles vagues
A la blanche écorce
De ton arbre
Afin qu’aujourd’hui
Nos chemins creux
Rencontrent
Une histoire
Qui rêve juste
Ce que les mots
Ne savent pas."

Le portail gris bleu

1er octobre 2012

Le portail gris bleu

Taire le temps

1er octobre 2012

Taire le temps

"Dans ces pas perdus talon ancré
tu marches
à l’ombre du temps
le sentier des écureuils se reconnaît
sur quelques traces oubliées
Ne plus savoir
Qu’importe si dans le fond
du panier ne reste que le vide
puisque tu avances encore."

Romencero gitano / Romances gitanes

1er septembre 2012

Romencero gitano / Romances gitanes

Suivies de Complaintes funèbre pour Ignacio Sanchez Mejias
Traduction nouvelle de l’espagnol par Michel Host.
Prix Goncourt 1986
"Romance de la lune lune
La lune est venue à la forge
en sa crinoline de nards,
L’enfant la regarde, regarde…
Oh comme l’enfant la regarde.
Et parmi les airs tout émus
la lune balance ses bras,
et laisse voir, lubrique et pure,
ses seins de dur, si dur (…)

Poème
de l’instant

La Langue verte

Je cherche et je lance la langue verte
avec des mots debout
qui battent l’enfer sur l’enclume
à la force éphémère de l’écume

Matt Mahlen, La Langue verte, Éditions Donner à voir, 2021.