Editions Alcyone

Contact

BP 41

17102

Saintes cedex

De cendres et de sang de Danièle Auray

1er décembre 2011

De cendres et de sang de Danièle Auray

"Nés d’une même racine
Comme deux troncs d’un arbre s’enlancent
Feuillage offert à la lumière
Comme le rivage attire l’océan
Enivrés l’un de l’autre
Cœurs irradiants
Chairs glorieuses
Sans fin s’unissent les ardents."

Feuille de l'air de Louis Raoul

1er décembre 2011

Feuille de l’air de Louis Raoul

"Vous êtes avec moi sur le chemin
Vous êtes cette voix
Dictant le poème
Et la main
Si près de la mer
Du bleu
Sur les doigts. […]"

Au silence consenti de Jean-Louis Keranguéven

1er décembre 2011

Au silence consenti de Jean-Louis Keranguéven

"écheniller
l’arbre du
doute
ne garder que
quelques
nervures
se murer dans
la dot patiente
des bourgeons"

Peint de noir d'Eric Chassefière

1er novembre 2011

Peint de noir d’Eric Chassefière

"La pesée des yeux
Il y a ce soir fenêtre entrouverte
sur l’espace silencieux de la cour
où l’on ne voit ni n’entend plus
la présence du chat lacée aux tiges
une distance en soi à retrouver
des mains à oublier
des corps à défaire
une mémoire à ouvrir
dont l’instant serait le commencement
comme est commencement de la nuit
la présence du chat tapi dans l’obscurité
que cerne le souffle d’un (…)

Une voix longtemps cherchée de Béatrice Marchal

1er novembre 2011

Une voix longtemps cherchée de Béatrice Marchal

"La cime dorée par le couchant
des arbres enténébrés
la lumière dansante au sommet
du grand jet d’eau dans le crépuscule
parlent encore de vous
Emues par la beauté qui s’attarde
nos vies précaires gardent mémoire
qu’après l’hiver le froid la nuit
le feuillage tout entier s’éclaire"

Loire lumière

1er juillet 2011

Loire lumière

"Loire câline
pour mieux le croire
retourner voir
en traversée d’iris
oeil ou viseur
l’ample toile
d’un Olivier Debré
laques charnelles
émois d’anguille
mitraille et friselis
couleurs et mots conviés"

Les herbes de safran

1er juillet 2011

Les herbes de safran

"L’eau limoneuse de la Gironde est plate, miroitante, infiniment paisible ce matin. Des îles au bec pointu se suivent dans le courant et sur les berges des hérons se promènent, des nuées de mouettes poursuivent les tracteurs. Au loin la vigie d’un pin noir sur la lagune, un village aux dents blanches et le cercle des vignes dépouillées par l’Océan. La faim mène le monde dans un tourbillon de plumes et un sillon de (…)

Prométhée, nuits et chimères de Nicole Hardouin

1er juin 2011

Prométhée, nuits et chimères de Nicole Hardouin

Préface de Michel Bénard, lauréat de l’Académie française
"Au rythme des heures éperdues, le granit dégourdit ses strates. Menaçant, le silence cosmique retire son bâillon, la sève pierreuse s’impatiente…"

Coplas por la muerte de su padre, stances pour la mort de son père de Jorge Manrique

1er juin 2011

Coplas por la muerte de su padre, stances pour la mort de son père de Jorge Manrique

traduit de l’espagnol par Michel Host
"Ce monde-ci fut bonté
si en avons bien usé
comme devons,
puisque, suivant notre foi,
c’est à gagner l’autre monde
que nous visons.
Et le fils de Dieu lui-même
pour nous hisser jusqu’au ciel
est descendu,
pour naître ici, parmi nous,
et vivre sur cette terre
où il mourut."

Danse sur le territoire de Gwen Garnier-Duguy

1er juin 2011

Danse sur le territoire de Gwen Garnier-Duguy

Amorce de la parole
Préface de Michel Host, prix Goncourt 1996
"Dehors
la neige recouvre les racines
le froid creuse des gerçures
sur les lèvres phoenix
à l’intérieur
les eaux méditerranéennes
chantent à l’unisson de tes yeux
chaudes
ondoyantes
comme ton corps qu’elles baignent
à l’intérieur
le Temps prépare
la pollinisation de nos voix".

Poème
de l’instant

Philip Larkin

Où vivre, sinon ?

Is it for now or for always
The world hangs on a stalk ?
Is it a trick or a trysting-place,
The woods we have found to walk ?

Is it a mirage or a miracle,
Your lips that lift at mine :
And the suns like juggler’s juggling-balls,
Are they a sham or a sign ?

Shine out, my sudden angel,
Break fear with breast and brow,
I take you now and for always,
For always is always now.

Philip Larkin, Où vivre, sinon ?, Traduit de l’anglais par Jacques Nassif, Éditions de la Différence, 1994.