Editions Alcyone

Contact

BP 41

17102

Saintes cedex

Entouré d'eau de tous côtés

1er octobre 2010

Entouré d’eau de tous côtés

"Chaque jour, la mer et la phrase, même si elles s’entendent quelquefois pour tenter de s’enfuir ensemble et pour que les bordent un instant, ou les déclarent épuisées, le pâle promeneur qui ne dénoue qu’à la fin de ses détours les intrigues de leurs silences, et le narrateur à costume et lunettes noirs, qu’a-t-il donc à dissimuler ou à ne voir qu’à moitié, tout droit sorti d’un mauvais roman de cette couleur, qui partage avec le premier, tant ils se tiennent de près, un très trouble morceau (…)

Un seul coup d'aile dans le bleu

1er septembre 2010

Un seul coup d’aile dans le bleu

Fugue et variations.
Recueil qui se situe à la frontière entre poésie et aphorisme. Dans ce recueil Mathieu Gosztola nous donne à penser, mais aussi - o combien - à rêver, "à voir" comme le disait si bien Paul Eluard.
"Nous sommes dans le beau du temps pour en explorer tous les contours qui ne sont que les déclinaisons sensibles d’une certaine lumière à laquelle nous sommes sensibles comme à (…)

Le livre de la stupeur et du vertige

1er juin 2010

Le livre de la stupeur et du vertige

suivi de Autrement dit petite suite logosphérique
"1 - Un ange passe, un courant d’air, un oiseau du silence ; blanche sur page blanche, une plume est tombée qui pose sur les mots son masque d’écume et de vertige…"

La peau des étrécis de Guy Pique

1er juin 2010

La peau des étrécis de Guy Pique

"l’angoisse
ou comment prolonger
l’infini
que peau
se maintienne
à niveau
s’inscrive
dans le trait
l’horizon
l’écho à transmettre
comme témoin de l’inconnu
en hyperbole des corps"

Les contours du silence de Claude Haza

1er juin 2010

Les contours du silence de Claude Haza

"Le bonheur trouvé sous une feuille
en marchant vers l’inconnu est
resté captif depuis longtemps
dans une cour de l’enfance
devient une histoire de légendes
un récit composé au jour le jour
qui cherche à rejoindre la profondeur
et ne trouble dès lors presque plus"

L'épreuve des limites de Béatrice Marchal

1er avril 2010

L’épreuve des limites de Béatrice Marchal

"Pays de pluie
et d’éclaircies à travers la débandade
des nuages en maraude
Labours de mars
fécondés d’attentive attente
Terreau de résistance
Lointaine inentamée
jeunesse"

Portails de Charentes

1er avril 2010

Portails de Charentes

"Le chemin descend de loin par les lacs les bois les prés
puis remonte en nostalgie du Limousin…"

Non Ora de Sylvie Le Scouarnec

1er mars 2010

Non Ora de Sylvie Le Scouarnec

"Sa barque glisse sur les eaux endormies
elle renaît de la chute douloureuse
qui ouvre sa plaie à la lumière
des lambeaux de son corps élimé
par les empreintes de l’hiver
dans l’âtre sans paroles sans vie"

Figuration de l'amante de Michel Host

1er mars 2010

Figuration de l’amante de Michel Host

Coupe des Désirs, désastres et fêtes de nos amours
"Ta bouche
Elle est lèvres qui happent les fruits de la terre
Lèvres rouges et bleues mûries dans les baisers
Lèvres cueillies dans les rires…"

Promenade avec l'Hermine

1er mars 2010

Promenade avec l’Hermine

"Un air de fado
l’aile de la mouette
un pétale d’une rose
et un fleuve qui se mélange à l’Atlantique
indifférent à la ville
sans dérive se perdant dans les confins…"

Poème
de l’instant

Paul Celan

« Ein Nichts waren wir, sind wir, werden wir…

« Ein Nichts
waren wir, sind wir, werden
wir bleiben, blühend :
die Nichts-, die
Niemandsrose. »

_

« Un rien
nous étions, nous sommes, nous
resterons, en fleur,
la rose de rien, de
personne. »

Paul Celan, Traduction de Martine Broda.