Editions Des Femmes

Contact

La bibliothèque des voix

75006

Paris

Poèmes de la mémoire et autres mouvements

1er mars 2019

Poèmes de la mémoire et autres mouvements

Publié pour la première fois en 2007, puis réédité en 2017, le recueil Poèmes de la mémoire et autres mouvements est le sixième livre de Conceição Evaristo. L’autrice y révèle une sensibilité complexe, incarnée et lyrique, d’où jaillissent des souvenirs d’une mémoire à la fois atavique et érudite. Elle nous invite à une profonde réflexion sur le pouvoir de la transmission en déployant une poétique qu’elle fonde sur le concept de escrevivências – l’écriture de la vie, du vécu – concept qui fonctionne pour elle (…)

<i>avec Ingeborg</i>

1er octobre 2015

avec Ingeborg

« J’ai longtemps cherché comment écrire avec Ingeborg Bachmann.
Traduire est la manière la plus intense, la plus triviale, de pénétrer la langue d’un écrivain. Je rougis encore d’avoir un jour dit à un écrivain J’aime ta langue sans me rendre compte de ce que je disais. J’ai traduit plusieurs poèmes d’Ingeborg Bachmann, avec une prédilection pour ceux de Ich weiß keine bessere Welt, livre posthume dont l’écriture fragile est imprégnée de sa mort tragique.
Mais, plus avant et plus loin : j’ai décidé de (…)

Mes poèmes ne changeront pas le monde de Patrizia Cavalli

1er mai 2007

Mes poèmes ne changeront pas le monde de Patrizia Cavalli

"La perfection du premier vrai mal
ne connait congés ni repos.
Lâche et maudite elle se présente
si je lis un livre si je regarde à la fenêtre,
si je rencontre des amis si je réponds au téléphone
et surtout elle profite
du silence des jours de fête."

<i>L'incessant</i> (CD)

1er décembre 2005

L’incessant (CD)

Lu par l’auteur et Nicole Garcia suivis de poèmes lus par l’auteur.
"L’incessant met en présence un homme et une femme qui s’affrontent avec âpreté. Cet homme et cette femme sont en chacun de nous. À certains moments de crise, ils se déchirent, nous harcèlent. Mais la décision qui clôt le débat n’est jamais définitive. À tout instant elle peut être remise en cause. Alors l’affrontement recommence. Maintes et maintes fois. À moins qu’un jour l’homme cède et qu’une seconde naissance l’introduise à une nouvelle (…)

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.