Editions H. des Abbayes

Contact

33, rue nationale

35300

Fougères

L'eau vive

1er février 2014

L’eau vive

L’Oubli vertu de ma mémoire
J’attends les Aigles de Midi
Les sonorités clarifiées
A toutes les lueurs du large
Quand monte l’eau des solitudes
Quand des jardins s’ensevelissent
Pour exalter le sens du monde.

Poème
de l’instant

Dans la solitude des champs de coton

Je ne suis pas là pour donner du plaisir, mais pour combler l’abîme du désir.

Bernard-Marie Koltès, Dans la solitude des champs de coton, Éditions de Minuit, 1987.