Editions H. des Abbayes

Contact

33, rue nationale

35300

Fougères

L'eau vive

1er février 2014

L’eau vive

L’Oubli vertu de ma mémoire
J’attends les Aigles de Midi
Les sonorités clarifiées
A toutes les lueurs du large
Quand monte l’eau des solitudes
Quand des jardins s’ensevelissent
Pour exalter le sens du monde.

Poème
de l’instant

Ana Istarú

Saison de fièvre

Yo soy el día.
Mi pecho izquierdo la aurora.
Mi otro pecho es el ocaso.

Je suis le jour.
Mon sein gauche l’aurore.
Le droit, le crépuscule.

Anna Istarú, Saison de fièvre, Traduit de l’espagnol (Costa Rica) par Gérard de Cortanze, La Différence, Éditions Unesco, 1997.