Editions L’Enfance des Arbres

Créée en février 2017 par Jean Lavoué, la maison d’édition « L’enfance des arbres » s’inscrit dans le sillage du blog poétique qui porte ce nom : www.enfancedesarbres.com
Depuis dix ans, celui-ci propose deux ou trois fois par semaine des textes d’auteurs pour lesquels la poésie ne se réduit pas à l’écriture du poème proprement dite, mais est plutôt, comme l’écrivait Georges Perros à son ami Brice Parain, « une manière d’être, d’habiter, de s’habiter ».
Cette voie qui consiste d’abord à chercher à habiter le poème du monde restera la marque de la maison d’édition « L’enfance des arbres ».
La poésie est un lieu privilégié de l’expérience intérieure aujourd’hui et de sa transmission : dans le mouvement des saisons, de la vie, des rencontres, des événements et des chaos du monde, comme dans l’attention à la part de secret, d’invisible et d’indicible qu’ils recèlent.
La veine de l’écriture restera celle de « la sève dans la nuit de l’arbre » (Sulivan) ou de la « légèreté d’un arbre dans le matin » (Cadou) : entre souffle et spiritualité, une poésie du cœur !
Au-delà de recueils de poésie, des récits, des témoignages ou des essais seront aussi publiés, pourvu qu’ils soient attentifs à cette quête d’une voie libre de l’intériorité, ouverte à l’altérité et au dialogue avec les autres formes d’expression spirituelle, loin donc des croyances ou des visions exclusives de la vérité. La dimension de l’expérience singulière y sera première.

Jean Lavoué est par ailleurs écrivain. Il a publié de nombreux essais spirituels tels L’Evangile en Liberté (éd. Le Passeur), La Voie Libre de l’Intériorité (ed. Salvator), Dans l’Eclat de l’Instant (ed. Labor et Fides) et son plus récent aux éditions Médiaspaul La Vie comme une Caresse.

Il reçoit, le 14 mai 2019, le prix de poésie Yves Cosson pour l’ensemble de son œuvre.

Contact

3 place Vieille Ville

56700

HENNEBONT

René Guy Cadou La fraternité au coeur

12 septembre 2019

René Guy Cadou La fraternité au coeur

"J’ai cherché à comprendre d’où venaient les accents si sincères, si profonds et si lumineux qui traversent la poésie de René Guy CADOU : où avait-il puisé de telles ressources de création fraternelle qui, malgré l’épreuve de la maladie et son départ si prématuré, auront fait de son existence et de son œuvre une « vie entière », une vie donnée ? Je me suis laissé saisir par l’étonnante modernité spirituelle de cette existence vouée à l’écoute intérieure, à la poésie et au chant."

Une fois encore, René, se (…)

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.