Editions Nous

Contact

4 chemin de Fleury

14000

CAEN

Tridents

2 décembre 2019

Tridents

Ce livre-somme est le résultat de presque vingt années de travail : il propose l’intégralité (plus de 4 000 poèmes) des tridents écrits par Jacques Roubaud.
Un trident — forme inventée par Jacques Roubaud — est un poème très bref, composé de trois vers. Chaque trident se compose de treize syllabes : cinq pour le premier vers, trois pour le deuxième, cinq pour le troisième. Le deuxième vers est toujours précédé du signe ⊗, conçu comme pivot du poème. C’est une forme mémorisable, et qui se fait geste (…)

Dire cela de Robert Creeley

1er juin 2014

Dire cela de Robert Creeley

Dire cela est une traversée dans l’œuvre de Robert Creeley, un nouveau choix de poèmes qui met en lumière tout un versant secret chez l’auteur américain. Les poèmes, dont certains n’avaient jamais été traduits en français, sont accompagnés d’entretiens inédits de l’auteur avec Jean Daive.
« J’aime localiser de façon intensive des motifs simples. Un assouvissement instantané. J’aime les moments concentrés. Les moments brillants comme disent les musiciens de jazz. Je suis patient, je peux perdre mon temps, mais (…)

Poème
de l’instant

Stéphane Crémer

La Terre

Au sortir d’un rêve à Brasilia j’ai empoigné
la terre, déjà si âcre à mes mains
que leurs paumes m’ont paru des papilles
d’où montait un goût avec son parfum.

Quelqu’un est mort bien loin ce matin
et j’ai pensé, en me baissant jusque là
pour l’emporter à mon tour, que je saurais
l’y ensevelir à ma manière en secret.

Ainsi – car n’allons pas priver la poésie
de sa logique : ni car ni ainsi ne sont proscrits
du poème, ni aucuns mots, pourvu qu’ils s’unissent
en pensée par-delà les marges noires du faire-part ! – ,

ainsi je garde près de moi, dans des flacons
comme une épice sur l’étagère de ma cuisine,
ce pigment rouge du Brésil dont je sais qu’un jour,
empesé à l’amidon de mon choix, un beau jour

nous partagerons la délicieuse peinture mitonnée
qui montrera, aussi bien qu’une Joconde enfin
pour de bon éclipsée de son cadre, ce qu’il reste
de cette disparition : un paysage, et son horizon !

Stéphane Crémer, compost, Éditions isabelle sauvage, 2013.