Élégies Barbares

Auteur : Cédric Le Penven

<i>Élégies Barbares</i>

"Chaque nuit enfonce ses aiguilles à
l’arrière de la gorge, pour que la parole
soit fille de pauvreté, et difficile. Alors
peut-être cesseront les bavardages et
le dictionnaire deviendra parole. Un
grammairien me jetterait une volée
de déterminants. Moi, je préfère ces
amygdales irritées qui filtrent la voix
de l’arrière du crâne."

Paru le 1er décembre 2009

Éditeur : Rafael de Surtis

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.